AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 IARA ♥ running scared

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MODO ✿ ❝ Hamster sans coeur et doté d'un fouet !❞

avatar

✉ Lettres envoyés : 243
✉ A Vérone depuis le : 16/06/2011
✉ Adresse : Manhattan ? Rome ? Paris ? Tu veux une carte ?
✉ Activité : Protection de témoin ! Ouais flic sous couverture si tu préfères !



MessageSujet: IARA ♥ running scared   Dim 18 Déc - 15:15


Parfois, il l’a revoyait. Assis sur le canapé à zappé sur la télévision. Elena. Son prénom raisonnait dans sa tête comme une horrible mélodie. Comment est ce que ça pouvait le hanter lui qui avait vu tellement de choses horribles. Son cœur battait dans sa poitrine, instinctivement, il se réveilla en sursaut cherchant son arme sous l’oreiller mais en vain. Rien. Rien depuis qu’il avait cessé de travailler en tant que protection de témoin, rien car son cœur se fendait peu à peu. Le mal du pays. Le mal de se dire qu’il a raté une partie de sa vie dans un boulot qui l’avait détruit. Ce n’était pas la perte d’Elena qui le mettait dans cet état, c’était la perte de lui-même, son identité. Samuel Baines était encore un prénom faux pour se fondre dans la masse, il avait préférait vivre ainsi au cas où. Pourtant tout lui manquait. Sa mère, sa sœur et une relation normale avec une femme. Il y en avait bien une. Comme dans toute histoire, il y avait celle qui faisait battre le cœur de notre héros mais hélas, elle ne savait rien.

Respirant profondément, le jeune homme décida de se lever. Préférant l’air de Vérone, plutôt que celui pollué de New York. Il se sentait bien ici finalement. Fermant les yeux, il laissa le vent caresser doucement son visage. Ce contact si doux, le fit sourire en se rappelant que sa sœur faisait la même chose quand elle était enfant. Des souvenirs qu’il prenait soin de se rappeler pour ne pas oublier, pour ne pas non plus tout perdre une nouvelle fois. Son mobile brisa le silence. Une sonnerie stridente se mit à sonner avant qu’il sorte du balcon pour le prendre. Une alarme qui sonnait, un rendez vous qui s’annonçait. Samuel souriait bêtement se disant qu’il allait être en retard et Iara allait le tuer comme elle savait si bien le faire. S’habillant rapidement, le brun prit soin de se raser la tête une nouvelle fois, histoire de passer inaperçu sans sa crête qui le caractérisait tant. Et c’est vers 12h qu’il pointa le bout de son nez au restaurant.

SAMUEL ▬ « Désolé je suis en retard ! » dit il en avançant vers la jeune femme.

Blonde, petite, habillé d’une robe rouge et d’une ceinture qui marquait sa taille. Samuel la regardait avec une douce envie de la croquer. Elle qui l’avait rencontré par hasard à la sortie du café du coin.

SAMUEL ▬ « Je me suis perdu ! »

Mentir c’était son truc mais là ce n’était pas un mensonge très grave. Il préférait dire cela plutôt que de lui dire qu’il ne c’était pas réveiller comme à son habitude. En face d’elle, le jeune homme posa sa main sur sa taille pour aller prendre place à la table.

___________________________________________

Please give me a chance...

« Ici, je veux fixer mon éternelle demeure et soustraire aux jougs d’adverses étoiles et cette chair lasse du monde. Mes yeux, un dernier regard. Mes bras, une dernière étreinte. Vous, lèvres, porte de l’âme humaine, sceller d’un baiser légitime votre éternel pacte avec le sépulcre. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDA ✿ ❝ girls run the world ❞

avatar

✉ Lettres envoyés : 317
✉ A Vérone depuis le : 16/06/2011
✉ Adresse : « en réflexion »
✉ Activité : « organisatrice de mariage »



MessageSujet: Re: IARA ♥ running scared   Dim 18 Déc - 21:59


« Jingle Bells, Jingle Bells, Jingle All The Way... » Voici la musique qui tournait en boucle dans ma tête depuis le début du mois de décembre, les fêtes de fins d'années approchaient à grand pas, alors que depuis le début du mois de décembre, j'avais préféré me prélasser tranquillement chez moi ou encore faire du shopping pour moi même que de commencer à faire mes achats de noël, bon je l'avoue j'avais un tout petit peu commencer, j'avais acheté le sapin ainsi que de nouvelles décorations, mais rien de plus enfin c'est un peu ce que tout le monde fait plusieurs semaines avant les fameuses fêtes de fin d'année. Allongée sur le canapé, télécommande dans une main et bol rempli de friandises sur le ventre, je regardais la télé en zappant ne trouvant pas une émission assez intéressante que je puisse regarder, il fallait bien l'avouer plus les années passé et plus la plupart des émissions qui étaient diffusés à la télévision étaient bidon. Sentant mon portable vibrer dans ma poche, je pris donc l'appareil en lisant le message que je venais de recevoir, j'avais rendez-vous avec Samuel au restaurant, j'avais l'intention de lui avouer mes sentiments pendant ce repas espérant que même si cela n'est pas réciproque notre amitié ne subisse pas les conséquences. Me levant par la suite, je lui envoyais un message pour le prévenir que je l'attendrais devant le restaurant, une fois le message envoyé, je montais rapidement dans ma chambre pour faire le rituel quotidien que je faisais avant de sortir, c'est à dire, douche, habillage, maquillage et tout ce qui s'en suit, enfin tout ce qu'une fille a besoin de faire pour bien paraître en sortant dehors. Après 1 heure de préparation, je sortis finalement de mon habitation, portable et sac dans une main et j'essayais en vain de mettre mes gants en même temps, et c'est dans ces moments là qu'on se dit qu'on aurait aimé avoir quatre bras. Préférant marcher dans la neige que de prendre ma voiture et d'avoir une chance sur deux de déraper, j'aimais le contact de l'air frais d'hiver contre mes joues, ce que peu de personne aimaient certes, mais de mon point de vue l'hiver était une saison parfaite, il y avait pleins de fêtes durant cette saison, et étant une grande adoratrice de la neige, pendant plusieurs jours nous pouvions voir nos jardins et trottoirs remplient de cette texture aux airs pailletés et blancs. Je marchais quelque temps avant d'arriver près du marché de noël. J'arrivais enfin devant le restaurant et croisais les bras en l'attendant dans le hall du restaurant, je n'allais comme même pas rester grelottante dehors alors qu'il était en retard, puis je le vis arriver et un sourire s'afficha sur mes lèvres. « Tu t'es perdu dans la ville que tu fréquentes depuis un certains moment ! Mais oui c'est ça ! » Je rigolais légèrement en frissonnant lorsqu'il posa sa main sur ma taille avant de me diriger vers notre table, mon coeur battait de plus en plus rapidement appréhendant ma déclaration que je ferais surement en pleins milieu du repas. « J'ai le droit de te dire que j'aime comment tu es aujourd'hui sans que tu me taquines par la suite? » Je rigolais légèrement attendant que le serveur vienne nous donner les menus.

___________________________________________



yellow diamonds in the light and we're standing side by side as your shadow crosses mine what it takes to come alive it's the way I'm feeling I just can't deny but I've gotta let it go, we found love in a hopeless place ♦️ rihanna.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://letters-to-juliet.forumgratuit.org
MODO ✿ ❝ Hamster sans coeur et doté d'un fouet !❞

avatar

✉ Lettres envoyés : 243
✉ A Vérone depuis le : 16/06/2011
✉ Adresse : Manhattan ? Rome ? Paris ? Tu veux une carte ?
✉ Activité : Protection de témoin ! Ouais flic sous couverture si tu préfères !



MessageSujet: Re: IARA ♥ running scared   Lun 19 Déc - 12:57


Iara. Ce prénom de consonance italienne était une invitation en lui-même. Samuel en était presque hypnotisé rien de penser à cette petite blonde qui l’avait en face de lui. Elle souriait et machinalement le sien s’afficha sur son visage. Il l’avait connu y a plus d’un mois de cela. A l’époque, il se faisait appeler Cayden vu que c’était son prénom de couverture mais pour Iara ça avait toujours été Sam. Il ne lui cachait rien de spécial, juste peut être ses sentiments. La crainte et la peur le tiraillait car il se refusait de s’attacher pourtant c’était déjà le cas. Son premier regard lors de la rencontre au café avait tout changé. Iara l’avait cogné enfin c’était ce que Samuel s’amusait à dire parce qu’il adorait la taquiner. La version officielle était tout autre. Le jeune homme c’était fait bousculer le premier tombant sur Iara qui faisait la queue à la recherche elle aussi de caféine. Elle avait commencé à le disputer comme le ferait une mère à son enfant puis lui avait été plus qu’amusé par ce genre de situation surtout quand elle l’insultait de pervers. Là pour Sam ça avait été la goutte qui faisait déborder le vase et il avait éclaté de rire. Quelque temps plus tard, ils c’étaient revus par hasard grâce au destin.
Arrivant en retard en face du restaurant, le jeune homme bredouilla une vulgaire excuse qui fit rire sa douce. Elle n’était pas dupe de toute manière puis ce n’était pas comme s’il avait dit quelque chose de plus grave comme mensonge.

IARA ▬ « Tu t'es perdu dans la ville que tu fréquentes depuis un certains moment ! Mais oui c'est ça ! »
SAMUEL ▬ « Bah oui ça arrive ! » répondit il en riant.

Posant sa main sur la taille de la jeune femme, Samuel avait vers le restaurant. Il lui ouvrit la porte, très galant aujourd’hui et s’enfonça dans cette chaleur si réconfortante. Tout était décoré au couleur de noël, des bougies étaient allumées pour créer une ambiance intime et chaleureuse ainsi qu’un beau sapin décorait la salle. Vert et rouge, les couleurs étaient des plus magnifiques et ses yeux se mirent à pétiller davantage quand il vit la tenue de la jeune femme sous son manteau. Une belle robe rouge qu’il avait aperçu dans la rue le long de ses jambes fines, Samuel n’avait pas espérer qu’elle soit plus belle que ça mais en faite si.

IARA ▬ « J'ai le droit de te dire que j'aime comment tu es aujourd'hui sans que tu me taquines par la suite? »
SAMUEL ▬ « Non ! J’ai décidé de pratiquer la censure aujourd’hui ! Pas de compliments et encore moins de moquerie comme celle là ! »

Sam avait cette impression que Iara se moquait de lui tout le temps, hors ce n’était pas le cas. Il préférait en rire même s’il restait buté sur cette impression. Retirant sa veste à son tour, le jeune homme la laissa admirer sa tenue. Un pantalon noir simple avec des chaussures en formes de pointes et une chemise blanc. Ce style en général, ne lui ressemblait pas mais il faisait un effort. S’installant à la table, Sam prit la carte, commanda auprès du serveur qui était arrivé et laissa le temps à la blondinette de faire la même chose avant d’être seuls.

SAMUEL ▬ « ça fait bizarrement rendez vous galant ici ! Et le pire c’est que tu sais que je n’aime pas ça ! » Dit il en râlant doucement.


___________________________________________

Please give me a chance...

« Ici, je veux fixer mon éternelle demeure et soustraire aux jougs d’adverses étoiles et cette chair lasse du monde. Mes yeux, un dernier regard. Mes bras, une dernière étreinte. Vous, lèvres, porte de l’âme humaine, sceller d’un baiser légitime votre éternel pacte avec le sépulcre. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDA ✿ ❝ girls run the world ❞

avatar

✉ Lettres envoyés : 317
✉ A Vérone depuis le : 16/06/2011
✉ Adresse : « en réflexion »
✉ Activité : « organisatrice de mariage »



MessageSujet: Re: IARA ♥ running scared   Mar 20 Déc - 12:17

Qui aurait pu croire qu'une rencontre se serait transformé ainsi? Il est vrai que notre rencontre fut typiquement banale, enfin quoi que nous nous étions disputé dès le début à cause d'une certaines personnes qui l'avait bousculé et il m'avait ainsi bousculé par la suite, nous faisions tout deux la queue dans une des cafétérias de la ville donc c'était compréhensible, cependant à la toute première vue, je l'avais pris pour un pervers, ce qu'il n'était pas du tout et cela je l'avais compris à notre deuxième rencontre qui elle aussi était du pur hasard, pour tout vous dire après la dispute, je ne pensais pas le revoir croyant qu'il était un simple touriste ici alors que non enfin du moins à présent nous ne pouvions pas le considérer comme touriste vu qu'il habitait ici à présent et surtout pratiqué son métier dans la ville. Nous étions donc dans le restaurant assis là tout les deux, en "tête à tête", autour de toutes sortes de décor de noël ainsi que des personnes qui ne cessés de parler. Le regardant, un léger sourire aux lèvres après ce qu'il venait de dire, c'est moi ou à chacun de mes compliments sur lui, il croyait que je me moquais de lui, alors que ce n'était pas du tout le cas, surtout que bizarrement aujourd'hui il s'était bien soigné, à croire qu'il avait prévu ma déclaration que j'allais faire pendant le repas, oui je préférais pendant pour que même si je me prenais une réponse négativement j'aurais le temps de me rattraper et d'essayer de garder tout de même l'amitié qu'il y a entre nous, vu que pour tout vous dire, Samuel est là personne à qui je tiens le plus... Que se soit en ami comme en amour, sauf que pour la deuxième option je n'ai aucune réponse encore donc je ne pense pas que je puisse le dire enfin bref. Prenant le menu en main, je commanda mon plat d'entrée ainsi qu'une bouteille de vin, j'adorais en boire pendant les repas au restaurant en particulier pendant ce genre de repas. Une fois le serveur parti, je rigolais lorsque Samuel râlait. « Ça te dirais de pas râler pour une fois? Puis en plus c'est un rendez-vous normale pas galant ! Je trouve ça ringard de dire galant en plus ! » Je rigolais légèrement en le regardant, il avait beau râler ou même être énervé il gardait toute sa beauté, moi amoureuse? NON ! Bon ok il fallait bien l'avouer je l'étais et éperdument d'ailleurs, essayant de paraître en apparence normale, mon coeur battait fortement, j'appréhendais le moment qui approchait à grand pas, et il était très difficile de rester normale lorsque vous aviez ce genre de chose à avouer surtout lorsque votre amitié est mise en cause après ce genre d'annonce si la réponse est négative. Voulant m'éloigner du sujet pour le moment, je pris une gorgée du vin que le serveur venait de servir dans mon verre avant de me décider à parler. « Tu as prévu quelque chose pour noël ou rien? Non parce que ce serait avec grand plaisir que je t'inviterais à la maison coloniale de ma famille pour fêter ça ! » Je souriais, même si je savais que s'il viendrait chez moi, mes cousines ainsi que d'autres personnes proches allaient me faire un grand questionnaire sur lui.

___________________________________________



yellow diamonds in the light and we're standing side by side as your shadow crosses mine what it takes to come alive it's the way I'm feeling I just can't deny but I've gotta let it go, we found love in a hopeless place ♦️ rihanna.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://letters-to-juliet.forumgratuit.org
MODO ✿ ❝ Hamster sans coeur et doté d'un fouet !❞

avatar

✉ Lettres envoyés : 243
✉ A Vérone depuis le : 16/06/2011
✉ Adresse : Manhattan ? Rome ? Paris ? Tu veux une carte ?
✉ Activité : Protection de témoin ! Ouais flic sous couverture si tu préfères !



MessageSujet: Re: IARA ♥ running scared   Mar 20 Déc - 14:44



Samuel avait un peu peur de tout ça. Il ne savait pas pourquoi est ce qu’il était venu, ni pourquoi elle était si belle ce midi. A de nombreuses reprises, le brun avait mangé avec elle et c’était loin d’être aussi gastronomique que ça. Les fast-foods de la ville avaient tous connus leur heure de gloire avec eux. Mcdonald et autre KFC, Samuel se sentait plus à l’aise là-bas qu’ici. Il se sentait épier, tout le temps, les regards des serveurs qui guettaient pour savoir s’ils allaient commander autre chose, les autres clients qui faisaient claquer leur horrible fourchette contre l’assiette blanche immaculé de saleté. Il avait horreur de ça, cachant sa mauvaise humeur devant des sarcasmes pour Iara. Elle qui avait l’air dans son élément. Elle avait l’air heureuse d’être ici, plus que quand il l’avait trainé au glacier la dernière fois. Pourtant c’était dans ce genre de petit bonheur si simple que Samuel reconnaissait la vraie définition de la liberté. Il se rendait compte qu’entre eux, ça se révélait impossible. Ils étaient décidément trop différents, Iara prenait la bouteille de vin, s’amusant à servir leur coupe en parlant. Elle avait l’air d’avoir fait ça toute sa vie hors Sam venait de Brooklyn pas d’ailleurs. Là-bas ce n’était pas un modèle de réussite sociale, c’était un modèle d’échec et délinquance. Certes, il s’en était sortit mais à quel prix ? Abandonner sa famille, mentir à une fille qui lui plaisait en lui faisant de faux sourires qui servait à la tromper. Sam remit sa chemise en place. Encore une mascarade. Sa avait été son truc a une époque. Mentir encore et encore, on ne pouvait pas lutter contre le naturel finalement et Iara allait peut être s’en rendre compte.

IARA ▬ « Ça te dirais de pas râler pour une fois? Puis en plus c'est un rendez-vous normal pas galant ! Je trouve ça ringard de dire galant en plus ! »
SAMUEL ▬ « Je ne râle pas, je constate juste un fait ! » dit il simplement.

Tout aurait pu reprendre son cours normal. Lui qui balançait des mots qui n’avait ni queue, ni tête, elle qui riait et qui lui balançait la même chose, pourtant ce ne fut pas le cas. Iara commença à lui demander ses projets pour noël. Elle aurait pu ne pas mentionner le mot « colonial » dans sa phrase, mais elle l’avait fait. C’était encore une occasion qu’elle avait trouvé pour lui montrer à tel point, elle avait de l’argent, à tel point sa famille était de la haute société et que lui n’avait rien. Ridiculiser, Samuel bu un peu son verre de vin, histoire que l’alcool lui monte vite à la tête et que les minutes défilèrent plus vite. Il avait oublié que cette mixture n’agissait pas sur lui, alors il posa le verre doucement.

SAMUEL ▬ « Je vais chez ma famille à New York ! On passe les noëls ensembles donc cette année aussi ! Ça me fera du bien de les revoir ! »

Mensonge encore un. Il n’était plus à ça près. Evidement qu’il n’avait rien prévu pour noël, il protégeait sa famille en restant loin d’eux. Peut être est qu’il irait à la campagne dans les Hampton pour tirer quelques balles histoire de ne pas perdre la main, peut être qu’il resterait à Vérone ou peut être est ce qu’il partirait. Avec Samuel, rien n’était sur, les gens qui le côtoyaient l’apprenait au fils du temps. Voyant ses plats arriver, le brun prit une des nombreuses fourchettes sur la table et commença à manger doucement. Plus il regardait son assiette, plus il se disait qu’il allait payer chère pour rien manger.

SAMUEL ▬ « Pourquoi ta choisi ce restaurant ? »

___________________________________________

Please give me a chance...

« Ici, je veux fixer mon éternelle demeure et soustraire aux jougs d’adverses étoiles et cette chair lasse du monde. Mes yeux, un dernier regard. Mes bras, une dernière étreinte. Vous, lèvres, porte de l’âme humaine, sceller d’un baiser légitime votre éternel pacte avec le sépulcre. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDA ✿ ❝ girls run the world ❞

avatar

✉ Lettres envoyés : 317
✉ A Vérone depuis le : 16/06/2011
✉ Adresse : « en réflexion »
✉ Activité : « organisatrice de mariage »



MessageSujet: Re: IARA ♥ running scared   Mer 21 Déc - 22:02

Il était vrai qu'emmener Samuel dans ce genre de restaurant était loin d'être habituelle, nous avions l'habitude d'aller dans des fast-food ou des petits restaurants tel que des pizzerias ou même chez des glaciers, mais jamais dans ce genre de restaurant et j'avais peur que cela lui montre de quel classe sociale je viens, il était vrai que j'avais grandi dans ce genre de milieu, plus petite je n'avais jamais eu la possibilité d'aller manger dans des pizzerias ou petits restaurants de la ville, pour mes parents se n'étaient pas des endroits à fréquentés soit disant parce qu'ils n'étaient pas propre, mais en y réfléchissant bien mes parents avaient un petit complexe de supériorité dû aux salaires qu'ils gagnaient pour eux fréquenter des personnes de classes moyennes étaient la "mort". Enfin pour ma part, ce n'est pas le cas, j'étais une personne des plus modestes, je ne voulais recevoir aucun argent de mes parents préférant me tuer au travail que de rester à ne rien faire de mes journées et de dépendre de l'argent de maman et papa, je trouvais ça ridicule, on ne vit qu'une fois et si on se stoppe à des classes et rangs sociaux à quoi bon vivre?! Reprenant une gorgée de la boisson qui était dans mon verre, j'hochais la tête lorsqu'il me dit qu'il allait aller à New York pour noël, j'avais beau avoir un léger sourire sur mon visage j'étais déçue... Déçue de ne pas pouvoir profiter au moins d'une de ces fêtes en sa présence mais bon Samuel restait Samuel, j'avais beau être très proche de lui il restait toujours autant mystérieux... Voyant mon assiette arriver, je pris par la suite une petite bouchée n'ayant pas vraiment faim surtout dans l'humeur dans laquelle il était, cela me compliquée la chose et plus les minutes avançaient plus je me disais que finalement j'aurais dû aller dans un petit restaurant garder l'amitié que l'on avait et surtout ne rien lui avouer, même si ça était de plus en plus dur de garder cela pour moi, j'aurais pu le faire, du moins je le pensais. Je le regardais après sa question avant de regarder mon assiette en faisant comme si j'étais intéressée par quelque chose dedans. Je devais le lui dire et c'était maintenant ou jamais... « Tu sais Sam... Je suis pas une fille facile et ça tu as pu t'en rendre compte et il est dur pour qu'un homme soit aussi proche de moi que toi tu ne l'es... Et peut-être que je vais tout gâcher après ça ou peut-être pas qui sait... mais... » Je repris une gorgée de ma boisson sentant un noeud dans ma gorge de part ce que j'allais lui dire et j'espérais qu'en buvant j'allais me donner un peu plus de courage ce qui était totalement faux. « Chaque minutes passaient avec toi me fait dépendre de toi... Je n'arrive plus à éviter de penser à toi par exemple juste le soir avant de dormir, je passe genre une heure à penser rien qu'à toi et... je sais que j'ai peut-être aucune chance... mais ont ne choisi pas la personne qu'on aime... » Regardant ailleurs, j'avais un peu rougie, je n'avais pas vraiment l'habitude de faire des déclarations, habituellement c'était les hommes qui venaient me parler et par la suite me proposer d'aller plus loin, mais je tenais vraiment à Samuel et je ne pouvais pas laisser les choses aller sans que rien ne se passe...

___________________________________________



yellow diamonds in the light and we're standing side by side as your shadow crosses mine what it takes to come alive it's the way I'm feeling I just can't deny but I've gotta let it go, we found love in a hopeless place ♦️ rihanna.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://letters-to-juliet.forumgratuit.org
MODO ✿ ❝ Hamster sans coeur et doté d'un fouet !❞

avatar

✉ Lettres envoyés : 243
✉ A Vérone depuis le : 16/06/2011
✉ Adresse : Manhattan ? Rome ? Paris ? Tu veux une carte ?
✉ Activité : Protection de témoin ! Ouais flic sous couverture si tu préfères !



MessageSujet: Re: IARA ♥ running scared   Jeu 22 Déc - 13:41



Samuel râlait intérieurement. Il ne voulait pas montrer tout ça à Iara mais il reconnaissait que par moment ça lui échappait. Buvant son vin, il sentit bien l’arome de ce dernier se propager dans sa bouche. Sam pouvait tout dire mais cette nourriture était vraiment bonne, elle laissait un arrière gout qui le faisait doucement planer. Déposant son verre sur la table, le jeune homme commença à manger profitant de ses pattes à la Bolognaise qui était vraiment minuscule dans son assiette. Lui qui avait un appétit de dingue en générale se révélait un peu moins gourmant en voyant ça mais surtout le prix sur la carte. Samuel n’en revenait pas que pour si peu de nourriture, il payait le triple d’une pizza à Dominio Pizza. Les choses simples c’étaient décidément son truc et partager ce restaurant avec la douce et belle Iara le réjouissait aussi quelque part. Elle se doutait bien qu’il n’aimait pas tous ça pourtant, le brun c’était fait beau pour elle, beau pour ce genre de rendez-vous amoureux masqué.
Les minutes défilèrent. Samuel écoutait la blonde en levant les yeux vers elle quand elle prononça son diminutif. C’était étrange tout d’un coup, elle avait les joues roses, les mains qui tremblotaient un peu puis Samuel commença à avoir peur. Peur qu’elle soit malade, il ne pourrait pas le supporter, la perdre c’était ce qu’il redoutait le plus dans ce monde. Il ne pensait pas une seule seconde que c’était un sentiment de gêne qui accaparait Iara, lui ce faisait des films dans sa tête se préparant a ce qu’elle lui annonce une maladie ou qu’elle était enceinte d’un abruti rencontré dans une boite de nuit un soir. Oui, ce n’était pas son style mais en même temps sous l’effet de l’alcool parfois on ne se contrôlait plus. Finalement, la nouvelle tomba pendant qu’il avalait une patte. Samuel se mit à tousser, bien fort comme si il s’étouffait puis il bu le verre de vin d’une traite avant de la regarder.

SAMUEL ▬ « Punaise tes conneries me font m’étouffer ! » dit-il en riant.

Pas une seule secondes, Samuel pensait qu’elle était sérieuse en lui avouant son amour. Après tout ça ne se passait pas comme ça en général. Une fille ne disait pas ce genre de chose, Iara n’était pas n’importe qu’elle fille certes, mais pas assez stupide pour lui sortie des bêtises surtout qu’elle savait que Sam ne voulait rien de très sérieux pour le moment. La regardant manger, le brun souriait toujours comme un enfant.

SAMUEL ▬
« Tu es bonne comédienne mais ce genre de blague j’aime pas réellement ! »

Posant sa fourchette sur la table, le brun lui prit la main machinalement, la regardant dans les yeux pour y déceler une vérité qui s’imposait. Elle était sérieuse. Samuel prenait peur mais elle l’avait choisis tout comme lui l’avait fait. Partir parce que la crainte d’une relation qui était voué peut être à un échec serait passé à coté de sa vie. Lui, qui voulait vivre normalement, lui qui avait tant espérer qu’une femme ne lui pose pas autant de questions sur son passé et bien elle était là. Iara Scaligeri, petite blonde qui faisait et rendait nerveux Samuel aux moindres faits et gestes qu’elle faisait. Le jeune homme se leva toujours main dans la main avec elle, il avait demandé au serveur de lui emballer le dessert.

SAMUEL ▬ « Je ne peux pas te promettre que je serais celui que tu recherches mais… Je peux essayer enfin on peut essayer quelque chose si tu étais sincère ! »

Attendant que le serveur leur apporte le dernier plat à emporter, le jeune homme laissa de l’argent sur la table ou la facture trônait en évidence. Punaise toutes ses idioties pour manger trois vulgaires pattes à la bolognaise lui avaient couté 4 jours de boulot. Mal au cœur rien qu’à cette idée, il préféra repensé à Iara et à la tournure de leur relation.

___________________________________________

Please give me a chance...

« Ici, je veux fixer mon éternelle demeure et soustraire aux jougs d’adverses étoiles et cette chair lasse du monde. Mes yeux, un dernier regard. Mes bras, une dernière étreinte. Vous, lèvres, porte de l’âme humaine, sceller d’un baiser légitime votre éternel pacte avec le sépulcre. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: IARA ♥ running scared   

Revenir en haut Aller en bas
 

IARA ♥ running scared

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Who is running Haiti for whom?
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» 07. Girls running wild
» (11) ALEXIANE « i keep on running »
» Our time is running out [ Silk ].

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LETTERS TO JULIET ::  :: San Leonardo :: Ristorante di lusso-