AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bee I've lost so much along the way

avatar

✉ Lettres envoyés : 68
✉ A Vérone depuis le : 18/12/2011



MessageSujet: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Dim 18 Déc - 18:42


Sloan Seattle-Bee Berry

A Vérone, on la connait sous le nom de S. Seattle-Bee Berry. Elle a vu le jour à New York, le 23 Décembre 1989, elle est donc âgée de 22ans, et est donc Américaine & Italienne. Même si cela ne se voit pas elle est célibataire. Elle habite de puis 22 ans à Vérone. Elle exerce le métier de Journaliste. Selon les rumeurs on la voit souvent à la terasse d'une terasse entrain de manger du Semifreddo. On pourrait la décrire comme une jeune femme assez sensible, fêtarde, joueuse, rieuse, mais aussi très têtue, jalouse, et assez solitaire également je dois le dire. Elle est extrêmement rancunière. Très discrète elle peut tout de même des fois se trouver très extravertie, mais cependant elle reste une personne adorable. Dans les ruelles de Vérone parfois on croit apercevoir Candice Accola, mais ce n'est que elle.
Si tu étais un parfum: (merci de justifier un peu vos réponses) Black XS de Paco Rabanne car il sens tellement bon
Si tu étais une ville: New York, car c'est la ville dont tout le monde rêve
Si tu étais une musique: All Star de Smash Mouth car dès que je l'entend j'ai envie de danser et de chanter. Elle me donne la pêche
Si tu étais un film: LOL parce qu'il reflète très bien la réalité
Si tu étais un plat: Les spaghettis à la carbonnara parce que
Si tu étais un élément climatique: L'océan car il peut être calme et très agitée tout comme moi

Tu es plutôt sucré ou salé: sucré, ça fait grossir mais c'est tellement bon
Tu es père fouettard ou père noël: père fouettard
Tu es plus fraise ou nutella: Nutella je crois que la question ne se pose même pas
Tu es plus noël ou anniversaire: Anniversaire parce que on ma dit que le père noël n'existé pas Rolling Eyes
Tu es plus naturel(le) ou superficiel(le): Naturelle, je déteste les filles superficielle
Tu es plus poème ou équation: poème. J'adore écrire et puis la poésie et le coeur de toute belle histoire d'amour

la tua lettera a Giulietta


Chère Juliette

Ecrire à quelqu'un, ce n'est pas vraiment mon habitude, en principe je préfère écrire tout ce que je ressens et tout ce qui se passe dans ma vie dans un carnet que je garde ensuite pour moi, mais je me suis dit que pour une fois peut être que je devrais écrire à quelqu'un d'autre, essayer de voir ce que une personne extérieure pourrait me donner comme conseil. Tu sais, je t'écris cette lettre, mais en fait je n'ai rien à te dire, car jamais je ne pourrais te livrer ma vie, te dire pourquoi je suis aussi solitaire et discrète. Jamais tu ne connaitras mon histoire, car je m'y refuse. Je tiens juste à te dire une chose, perdre son identité et la pire des choses qui peux arriver à une personne. Est-ce que tu arrives à t'imaginer un jour cher Juliette toute ta vie effacée, imagine que tout ce que tu sais, tout ce à quoi tu tiens doivent disparaître, comme si toute ta vie n'avait était qu'un simple rêve qui aurait duré 18 ans. Ma lettre ne te servira pas à grand chose mais je vais te l'envoyer quand même juste pour te dire de continuer, de continuer à aider les gens comme tu le fait chaque jour. Moi tu ne pourras pas m'aider mais pleins d'autres personnes ont besoin de tes conseils pour avancer alors surtout n'arrête pas ce que tu fait. Sur ce je te dis Au revoir et bonne continuation.

Getget || Gaëtane

AGE: 15 PRESENCE: 7/7j COMMENT AS TU CONNU LE FORUM: par mon n'abricot et ma lipsoune d'amour COMMENT LE TROUVES-TU: superbe POURQUOI CET AVATAR: parce Candice est juste DERNIER PETIT MOT: ZAZOU je te n'aime





l'oceano dei tuoi occhi


Parfois il y a des moments de notre vie que l'on aimerait oublier, des moments qui nous font si mal qu'y penser est une vraie torture, des moments qui nous dégoûtent jusqu'à vouloir ne plus parler à certaine personne et des moments qui nous rendent tellement tristes que l'on aimerait pouvoir les enlever de notre mémoire. Certaines personnes voudraient pouvoir faire « échap » ou bien « supprimer » mais ceci est impossible alors on apprend à vivre avec, on apprend à vivre avec nos colères, nos déceptions, nos doutes, nos pleurs et surtout on apprend à vivre avec nos mensonges

Quand tout devient faux
Nous étions le 23 décembre 2007 et comme tous les jours en revenant du lycée je m'arrête au kiosque pour prendre le journal avant d'aller au Starbucks. Ce jour-ci alors que je suis en train de lire mon journal assise sur ma chaise, dehors, à l'air frais de l'hiver je tombe sur cet article qui se nomme « 18 ans avec le bébé d'une autre » Cet article m'interpelle et je commence donc à le lire. Dix-huit ans après l'affaire « échangeons nos bébés » Madame Hattawood accepte de témoigner et de nous raconter son horrible histoire. «Il y a 18 ans je suis partie accoucher à l'hôpital le plus proche de chez moi, celui de New York. Les médecins et les sages-femmes était fière de moi et me dirent que je venais de mettre au monde une magnifique petite fille qui était en pleine forme, mais elle était née un mois plus tôt que prévu alors les médecins préférèrent la garder avec eux pour une nuit. C'est à cinq heures du matin que l'on est venu me voir en me disant que Madame Snowbelle Besty, jeune femme de 30 ans qui avait aussi accouché la veille au soir venait de s'enfuir de l'hôpital, mais je ne comprenais pas pourquoi on me parlait de cette femme quand soudain les médecins continuèrent et me dirent que la jeune femme avait mis au monde une petite fille atteinte de trisomie 21, mais qu'elle avait décidé d'abandonner cependant durant la nuit elle a enlevé ma fille, préférant apparemment élever un enfant en pleine forme. Les infirmières ne se sont rendu compte de rien pendant cinq heures ce qui a laissé le temps à cet horrible femme d'emmener ma fille je ne sais où... Elle aurait apparemment changé de prénoms puisqu'on ne la jamais retrouvée. Je veux retrouver ma fille, je veux que l'on me rende ce qui m'appartient et que l'on mette cette femme en prison pour le reste de sa vie ! » Cet article aurait pu me paraître innocent, mais trop de choses me semblait bizarre, trop de choses me faisait penser que j'étais cette petite fille enlevée. C'était absurde enfin pourquoi ma mère aurait-elle fait ça, et puis nous vivons ici à New York depuis aussi loin que je m'en souvienne. Mais j'avais beau me dire cela dans ma tête s'accumulait pourtant les preuves et les coïncidences. Tout d'abord, j'avais la même date de naissance que cette petite fille enlevée et surtout le même âge ce qui était assez troublant, mais les coïncidences ne s'arrêtent pas la puisque ma mère s'appelle Snow-Skye Berry et cette femme qui a enlevé cet enfant s'appelle Snowbelle Besty, les prénoms était bien trop ressemblant à mon goût pour que cela ne soit que des coïncidences. Et pourtant je ne pouvais pas admettre ça, je ne pouvais pas me dire que j'avais vécu 18 ans dans le mensonge et encore moins me dire qu'une personne humaine était capable de voler l'enfant de quelqu'un d'autre ! Mais je devais être sur alors je repris ma route jusqu'à la maison, doucement, mes jambes tremblant légèrement, mon cerveau essayer sans cesse de rassembler les différents éléments de cette histoire. De retour à la maison je me dirige lentement vers la porte du bureau de ma mère après avoir vérifié qu'elle n'est pas là. Je regarde la porte, je ne l'avais jamais franchi auparavant, elle me l'avait toujours strictement interdit. Alors, mes doigts se posent fébrilement sur la poignée et je la serre alors avant de l'abaisser et d'ouvrir la porte pour finalement découvrir une grande pièce avec les murs couleurs marron rouge.. C'est une sale sombre, avec de long rideaux blancs et un bureau au centre de la pièce. Autour se trouve deux grandes bibliothèques et une commode. Je sentis mon coeur battre alors de plus en plus vite, de plus en plus fort, comme si mon cerveau m'ordonnait de sortir de là et que c'était une très mauvaise idée. Je regarde alors derrière moi hésitant à faire demi-tour, mais non il était trop tard pour revenir en arrière, je devais savoir. Alors, un pas après l'autre je me dirige vers le bureau. Un tiroir avec une serrure couleur or attire mon attention je l'ouvre alors et voit alors un fouillis de choses qui semblent dater de très longtemps. Il y a des photos, des articles de journaux et des papiers. Regardant les articles de journaux je vois qui parlent tous de cette histoire de bébé je m'assois alors sur la chaise pose tous les papiers sur le bureau et les regardent plus attentivement quand je vois des papiers marqués « demande de changement d'identité ». Mes yeux parcourent alors la feuille et se stoppent net devant un nom « Snowbelle Besty ». Mon coeur s'accéléra, ma respiration aussi et mon corps envahit alors d'un sentiment de colère tellement intense qu'il m'était presque impossible de ne pas exploser. Comme si plus rien ne pouvait m'arrêter je me mis alors à déchirer les papiers en mille morceau, je jetta par terre tout ce qu'il y avait sur le bureau je vida le tiroir puis je pris un objet par terre assez lourd et le jeta violemment dans la fenêtre cachant de suite mon visage de mes bras puisque celle-ci se brisa. « Seattle... »Je me tourne alors et voit à l'entrée de la pièce ma m... cette femme... qui m'a élevé, qui m'a menti et qui m'a enlevé. « Ma chérie, mon coeur, je vais t'expliquer, ce n'est pas ce que tu crois, c'est... » Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase que je m'approche d'elle et me mit à hurler, perdu dans la colère, la tristesse et le désespoir « Fermes-la ! Tu n'es qu'une sale menteuse, une voleuse ! Tu m'as enlevé, tu n'es pas ma mère ! Tu n'as rien à m'expliquer j'ai compris, j'ai tout compris. » Après ces mots je la regarda une seconde à peine avant de finalement la pousser et m'enfuir de la maison. Je courus pendant plusieurs longues minutes dans Verone sans but précis, je courus jusqu'à ne plus sentir mes jambes, jusqu'à ce que je sois obligée de m'arrêter pour reprendre ma respiration. Je m'appuya alors contre un poteau la main sur mon visage l'autre contre le poteau pour me retenir et relevant la tête je vit alors une cabine téléphonique... Cela me paru alors comme une évidence, je devais appeler la police, je devais tout leur raconter et la dénoncer.


Peu importe qui vous êtes je ne veux pas de vous
Évidemment après cette lourde révélation Snowbelle de son vrai nom fut jugé lors d'un procès et finalement condamné à cinq ans de prison. Bien sûr mon identité enfin révélé aux yeux de tous beaucoup de journalistes sont venus m'interroger, mais je ne parla à aucun d'eux, je m'enferma dans ma souffrance, seule. Quant à la police ils m'appelèrent environ une semaine après ma révélation « Bonjour Mademoiselle Berry, voilà ce matin vos parents nous ont appelé, car ils veulent vous rencontrer, je leur est donc dit que je vous ferais parvenir la nouvelle pour que nous fixions un rendez-vous. » Après cette déclaration du policier je resta d'abord quelques secondes sans rien dire, car je ne comprenais pas de qui il parlait en disant « vos parents » mais une fois que j'eus enfin compris je grimaça et resta toujours silencieuse. Mes parents, ceux que je n'avais jamais connu... Est-ce que j'avais vraiment envie de les voir ? « Hum... oui bonjour et bien je suis désolée, mais je ne veux pas les rencontrer » « Mais enfin mademoiselle ce sont vos parents... » « Écoutez j'ai 18 ans d'accord alors il me semble autant que je me souvienne que je ne suis pas obligée de les voir, voilà donc sur ce au revoir » Tout ceci était bien trop douloureux pour moi je ne voulais plus entendre parler de ça. Je venais de vivre pendant 18 ans dans le mensonge, toute ma vie n'avait été qu'un pur mensonge, tout ce en quoi je croyais était faux. Il ne me restait plus rien à présent...

Malgré mon refus de ma part de voir mes parents biologiques ils décidèrent tout de même de m'envoyer une somme d'argent considérable chaque mois, comme s'il voulait tout de même faire partie de ma vie ce qui avait le don de m'exaspérais mais j'acceptais quand même leur argent décidant donc de vendre la maison de Snow et de m'acheter un appartement pour moi.


Je veux juste m'évader, m'enfuir de mes cauchemars
La vie... la vie n'est qu'un enchaînement d'événements de votre naissance jusqu'à votre mort, un enchaînement de choses qui composent ce que vous êtes, ce que vous faites et ce que vous devenez, la vie, votre vie peut durer 20 ans, 30 ans ou bien même 90 ans. La vie vaux la peine d'être vécu c'est ce que la plupart des gens vous diront, mais que vont vous dire les gens comme moi qui n'ont pas de vie, qui n'en ont plus. Que pourrais-je raconter à mes enfants plus tard sur les 18 premières années de ma vie ? Rien... rien du tout, puisque toutes ces années ne furent qu'un énorme et horrible mensonge. Alors, pourquoi recommencer une nouvelle vie ? Après tant d'années perdu à quoi bon essayer de passer au-dessus de ça, à quoi bon se reconstruire si c'est pour être brisée à nouveau...

Le texte ci-dessus fait partit des dizaines de texte que j'écris chaque jour. Depuis la révélation de mon identité il y a maintenant bientôt un an je ne suis quasiment pas sorti de chez moi. L'acquisition de mon nouvel appartement a été un peu comme le moyen pour moi de m'enfermer là où personne n'irait me chercher. Là-bas personne ne me connaissait. Les seules venant me rendre visite sont mes amis... ou du moins le peu qu'il me restait puisque jour après jour ils m'abandonnèrent tous pensant qu'il n'y avait plus rien à faire pour moi, pensant qu'on ne pouvait plus me sauver. Et ils avaient raison plus rien ne pouvait me sauver... ou du moins c'est ce que je pensais.
Après plusieurs mois enfermé dans mon appartement ma meilleure amie, la seule qui ne m'avait pas laissé me força à m'inscrire à l'université en littérature, ce que j'acceptai plus pour qu'elle me lâche que par envie. Seulement ce à quoi je ne pensait pas c'est que j'allais vraiment devoir y aller, j'allais devoir affronter l'extérieur, parler avec des gens, me lever, m'habiller, me comporter comme une personne normale... Le jour de la rentrée je pris donc le taxi jusqu'à l'université, anxieuse, je tortillais mes doigts dans tout les sens, ma respiration se faisait saccadée je ne savais pas comment agir, comment sortir de ma carapace après tout ce temps. Une fois arrivée je me plante plusieurs secondes devant les longs escaliers qui montaient jusqu'à l'entrée du bâtiment. Là se trouvait déjà des tonnes de gens, qui ne faisait pas vraiment attention à moi, ils étaient tous avec leurs bandes d'amis, alors je monte les escaliers cherchant partout ma meilleure amie du regard avant de me diriger finalement sur mon casier, le numéro 323, juste à côté de celui de mon amie. Je marchais donc dans les couloirs tranquillement la tête baissée une main sur mon sac et l'autre qui tripotait la fermeture éclair de ma veste quand soudain je bouscule un jeune homme. Je faisais tout pour ne pas me faire remarquer et bien sûr comme une idiote il fallait que je renverse quelqu'un. Ne sachant plus ou me mettre je lance alors « Je... euh... excuse-moi, pardon, au revoir. » Le jeune homme n'eut même pas le temps de me répondre que je m'enfuis jusqu'à mon casier où je retrouve mon amie qui m'attendait.
L'après-midi je n'avais pas cours, mais mon amie m'avait forcée à rester et à ne pas rentrer m'enfermer encore chez moi ce qui était une vraie torture mais j'essayai de lui faire plaisir alors je partis m'asseoir dehors sous un arbre, je sortis mon carnet où j'écrivais tout. Depuis mes 16 ans j'écrivais ce genre de carnet que certain appel des « journal intime » moi j'appelle juste cela un journal de souffrance. Alors que j'écrivais une main se posa sur mon épaule doucement ce qui me fit crier d'étonnement. Je lève alors le regard tournant la tête et vit un jeune homme, que je ne connaissais pas. « Pourquoi tu t'est enfui comme ça ce matin ? » A ces paroles je compris que c'était le jeune homme que j'avais bousculé quelques heures plus tôt, je me mis alors à le regarder plus attentivement et je reste stupéfaite devant sa beauté, ses yeux, sa bouche, son visage, ses cheveux châtains blonds me semblaient tellement parfait, que plus un mot ne sortait de ma bouche avant que je ne dise finalement bêtement. «Je... je devais y aller... et je dois y aller désolé, au revoir. » Alors, je me lève brusquement prenant mon sac et je m'enfuie en courant laissant tomber mon carnet sans m'en rendre compte.


Tu est parti aussi vite que tu est arrivé
Le lendemain me rendant compte que je n'avais plus mon carnet je me rendis à l'université complètement paniqué, car si je n'avais aucune envie que quiconque trouve ce carnet regorgeant de mes moindres secrets. Une fois arrivée au parc où je l'avais forcément perdus je ne le vit pas alors je commence à taper dans l'arbre avant de finalement m'appuyer contre celui-ci, soufflant, posant une main sur mon front « Je crois que c'est cela que tu cherches. Tu l'as laissé tomber hier et comme je n'ai pas ton numéro je n'ai pas pu te le rendre. » Je regarde alors le jeune homme, celui qui m'avait accosté la veille. Mon coeur fit des bonds dans ma poitrine sans aucune raison, juste à la vue de ses yeux, à son odeur et au charme de sa voix je pris alors le carnet dans mes mains et répondit un simple merci, mais quelque chose me rongeait. Je me demandais s'il l'avait lu... Et comme s'il avait deviné ce que j'étais en train de penser il me dit «Ne t'inquiète pas je ne l'ai pas lu » Alors, je fis un maigre sourire, surement le tout premier sourire depuis plus d'un an.

Les jours et les semaines qui suivirent on passa de plus en plus de temps ensemble jusqu'à finalement finir par sortir ensemble. Il était tellement gentil, compréhensif, à l'écoute, drôle bref il avait tout pour être parfait et avec lui j'étais heureuse, j'avais redécouvert la vie comme je la voyais autrefois, j'avais redécouvert le bonheur à travers lui. Seulement quelques mois plus tard tout changea d'un coup « Bee j'ai quelque chose à te dire... Je... moi et mes parents ont déménage à Los Angeles alors je pense qu'il est mieux que l'on arrête maintenant. Je ne veux pas d'une relation à distance. » « Tu... quoi ? Non ! Non tu n'as pas le droit de me faire ça !» Et c'est comme cela que du jour au lendemain sans plus d'explication notre relation se termina.


Vivre dans le mensonge n'est peut être pas si horrible
Par deux fois j'ai été détruite, par deux fois ma vie a été réduite à néant, alors maintenant j'ai décidé de ne plus souffrir, de ne plus m'attacher. J'ai décidé de mentir sur moi, sur ma vie. J'ai décidé de mentir au reste du monde et de cacher tout ce que j'ai au fond de moi. Toute ma colère, ma tristesse, toutes mes déceptions et mes doutes. Je ne pourrais jamais oublier que j'ai vécu pendant 18 ans dans le mensonge. Je ne pourrais jamais l'oublier lui le seul homme dont je suis tombée amoureuse. La vie est faites de mensonges auxquelles on se force à croire pour se rassurer et pour rendre celle-ci plus agréable à vivre mais ne soyez pas aussi naïf que moi et dites vous bien que les contes de fées restent des contes de fées, jamais vous ne pourrez en vivre un.


Dernière édition par S. Seattle-Bee Berry le Lun 19 Déc - 22:21, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDA ✿ ❝ girls run the world ❞

avatar

✉ Lettres envoyés : 166
✉ A Vérone depuis le : 15/12/2011
✉ Adresse : « en réflexion »
✉ Activité : « étudiante en journalisme »



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Dim 18 Déc - 19:04

GETGETCHOU I love you
Excellent choix d'avatar
Welcome & Good luck pour ta fichounette
Une question? Un problème? Le staff est là pour toi

___________________________________________


ϟ Le soleil de tes yeux illumine ma journée. La douceur de tes mots appaisent ma peine.Un jour je le sais tu seras l'homme que j'épouserai. Mais pour le moment je préfère attendre encore un peu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✉ Lettres envoyés : 200
✉ A Vérone depuis le : 18/12/2011
✉ Activité : architecte et basketteur amateur.



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Dim 18 Déc - 19:04

CANDICE LA MAGNIFIQUE I love you Très bon choix d'avatar *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bee I've lost so much along the way

avatar

✉ Lettres envoyés : 68
✉ A Vérone depuis le : 18/12/2011



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Dim 18 Déc - 20:26

LIPSOUNE D'AMOUR I love you
Merci pour ton acceuil ma chérie

ANDREA merci beaucoup et toi aussi très bon choix je dois dire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
snow △ color my life with the chaos of trouble.

avatar

✉ Lettres envoyés : 97
✉ A Vérone depuis le : 18/12/2011
✉ Activité : lycéenne.



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Dim 18 Déc - 20:57

Candiiiiiiice Accola, mon amouuuur Arrow I love you I love you
Bref, n'aie pas peur Razz Bienvenue sur le forum Je te souhaite bon courage pour ta fiche Wink

I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Dim 18 Déc - 21:36

Phrase de Glee Pumba :niark:
Je peux que dire oui Wink

Welcome mon phacochère I love you
Revenir en haut Aller en bas
theromantici feel your heartbeat.

avatar

✉ Lettres envoyés : 30
✉ A Vérone depuis le : 17/12/2011
✉ Activité : ★ chirurgien pédiatre.



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Dim 18 Déc - 21:50

GAËEEEEEEEEEEEEE
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✉ Lettres envoyés : 152
✉ A Vérone depuis le : 11/12/2011
✉ Adresse : Appartement 131 via pallone
✉ Activité : Interne



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Dim 18 Déc - 22:50

Bienvenue parmi nous

___________________________________________


❝ MERRY CHRISTMAS AND HAPPY NEW YEAR ❞
When we finally kiss goodnight, how I'll hate going out in the storm! But if you'll really hold me tight, all the way home I'll be warm. The fire is slowly dying, and the deer was still good-bying, but as long as you love me so, Let It Snow! Let It Snow! Let It Snow!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Dim 18 Déc - 23:22

Toi tu me dis quelque chose...où est-ce qu'on c'est rencontré?
Revenir en haut Aller en bas
elea の should i give up, or should i just keep chasing pavements?

avatar

✉ Lettres envoyés : 62
✉ A Vérone depuis le : 17/12/2011
✉ Activité : organisatrice de mariage



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Lun 19 Déc - 2:01

Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CO-FONDA ✎ ❝ don't give up because you're loved ❞

avatar

✉ Lettres envoyés : 237
✉ A Vérone depuis le : 05/12/2011
✉ Adresse : underco
✉ Activité : libraire



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Lun 19 Déc - 11:41

MA FRAISEUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUH I love you
Je te n'aime fort fort fort fort fort; merci d'être venue malgré ton peu de temps.
Bienvenue ma chérie.
Si tu as un soucis tu sais où me trouver, tu toques et tu trouvera de l'aide

___________________________________________

Dashing through the snow. On a one-horse open sleigh. Over the fields we go. Laughing all the way; Bells on bob-tail ring making spirits bright. What fun it is to ride and sing. A sleighing song tonight. Jingle bells, jingle bells, jingle all the way!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://letters-to-juliet.forumgratuit.org/
Bee I've lost so much along the way

avatar

✉ Lettres envoyés : 68
✉ A Vérone depuis le : 18/12/2011



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Lun 19 Déc - 13:13

Snow → Merci quel acceuil réserves moi un lien

ZAZOU → ce que tu est beau en Alex et oui la phrase de Glee obligée :niark: ta vu ta même une dédicace dans ma fiche en plus

HAJARINETTE d'amour merci beaucoup

Giulia & Elea merci beaucoup

Ermes → hum... peut être bien sur ton fofo I love you

AZURRA → MON N'ABRICOT D'AMOUR merci de m'avoir parlé de ce forum et puis pour toi j'étais bien obligée de me libérer un peu de temps Je te n'aime très très fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ✿ ❝ Hamster sans coeur et doté d'un fouet !❞

avatar

✉ Lettres envoyés : 243
✉ A Vérone depuis le : 16/06/2011
✉ Adresse : Manhattan ? Rome ? Paris ? Tu veux une carte ?
✉ Activité : Protection de témoin ! Ouais flic sous couverture si tu préfères !



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Lun 19 Déc - 13:24

Punaise la classe :niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark::niark: Je m'occuperais de toi :niark:

___________________________________________

Please give me a chance...

« Ici, je veux fixer mon éternelle demeure et soustraire aux jougs d’adverses étoiles et cette chair lasse du monde. Mes yeux, un dernier regard. Mes bras, une dernière étreinte. Vous, lèvres, porte de l’âme humaine, sceller d’un baiser légitime votre éternel pacte avec le sépulcre. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✉ Lettres envoyés : 107
✉ A Vérone depuis le : 18/12/2011
✉ Activité : Danseuse



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Lun 19 Déc - 17:00

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://its-my-life.forumgratuit.org/
Bee I've lost so much along the way

avatar

✉ Lettres envoyés : 68
✉ A Vérone depuis le : 18/12/2011



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Lun 19 Déc - 19:11

j'ai hâte mon zazou

Jade merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bee I've lost so much along the way

avatar

✉ Lettres envoyés : 68
✉ A Vérone depuis le : 18/12/2011



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Lun 19 Déc - 20:15

Désolé du double-post mais j'ai terminé ma fiche je crois Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✉ Lettres envoyés : 10
✉ A Vérone depuis le : 19/12/2011



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Lun 19 Déc - 20:17

ÉPOUSSE MOI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bee I've lost so much along the way

avatar

✉ Lettres envoyés : 68
✉ A Vérone depuis le : 18/12/2011



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Lun 19 Déc - 21:33

Avec plaisir que je t'épouse

J'ai terminé ma fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✉ Lettres envoyés : 75
✉ A Vérone depuis le : 11/12/2011
✉ Activité : Barmaid.



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Lun 19 Déc - 22:15

J'avoue ne pas encore avoir lu ton histoire, même si je vais le faire, je voudrais juste savoir si en attendant, tu pourrais un peu plus développé les quelques dernières questions qui sont dans la première partie de la présentation. Merci, juste après cela, je te valide I love you

EDIT: Donc, comme je disais, à part les question, tout est en ordre. Il y a quelques fautes dans ton histoire, mais rien de dramatique I love you Bref, pour moi, il faut juste étoffer un tout petit peu les questions et je valide. Pas besoin de 15 lignes un simple : "Sucré, parce qu'elle est très douce" suffit

___________________________________________

caliopeDo you want to go to the seaside ? I'm not trying to say that everybody wants to go. I fell in love at the seaside, I handled my charm with time and slight of hand THE KOOKS ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bee I've lost so much along the way

avatar

✉ Lettres envoyés : 68
✉ A Vérone depuis le : 18/12/2011



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Lun 19 Déc - 22:23

Pour l'orthographe je m'en excuse, il me semble pourtant que je l'ai passé sur bonpatron Rolling Eyes
Sinon voila j'ai étoffé les dernières questions comme c'était demandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✉ Lettres envoyés : 75
✉ A Vérone depuis le : 11/12/2011
✉ Activité : Barmaid.



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Lun 19 Déc - 22:31

Parfait, je te valide.
❝ Yes you did it ❞

Comme tu as pû le comprendre tu es validé(e) ! Cependant après validation, il y a plusieurs choses à faire, qui sont les suivant :

♦️ Tu peux te créer une fiche de lien ici pour que les membres le souhaitant puissent te demander des liens avec ton personnage, ainsi que de te créer une fiche pour répertorier tous tes rps et pour que d'autres membres puissent te demander des rps éventuellement, ici .

♦️ N'oublie surtout pas de recenser ton avatar ici et si tu as créé des scénarios ou que tu as l'intention d'en créer et que tu ne veux pas que l'on te vole l'avatar alors recenses tes scénarios ici .

♦️ Pour que tout le monde puisse savoir où ton personnage habite et quel métier fait-il, recenses ton emploi ici, si il n'y a pas le lieu que tu souhaites ainsi que l'emploi souhaité n'hésite pas à faire une demande ici, et va choisir une habitation ici .

♦️ Pour embellir ton profil, n'hésite pas à faire une demande de rang ici .

♦️ Pour mieux en savoir sur la ville, il y a une description ici .

♦️ Un évènement a été mis en place, donc merci de le prendre en compte dans certains de vos rps et surtout n'hésitez pas à donner vos avis à la suite du sujet qui se trouve ici .

♦️ Mais le plus important sur LTJ est de ... S'AMUSER !!! Alors encore une fois bienvenue parmi les fous du forum

___________________________________________

caliopeDo you want to go to the seaside ? I'm not trying to say that everybody wants to go. I fell in love at the seaside, I handled my charm with time and slight of hand THE KOOKS ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bee I've lost so much along the way

avatar

✉ Lettres envoyés : 68
✉ A Vérone depuis le : 18/12/2011



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   Lun 19 Déc - 22:32

merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.   

Revenir en haut Aller en bas
 

J’ai couché avec toi, car tu m’avais bourrée au panaché et que je me sentais grosse ce jour là.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ryan et Joss : Sait-il que j'ai couché avec sa " petite sœur " ?...
» CHARLIE ♣ Non mais allo ! T'es une meuf et t'as jamais couché avec moi ? [ft Sierra Kusterbeck • en cours]
» Mélanie reçoit un appel d'un ex séropositif [pv Mélanie]
» Couché avec son ennemie, est-ce un drame ? [Feat. Katherine P.]
» Je tue, je me marie avec, je couche avec...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LETTERS TO JULIET ::  :: Quai d’enregistrement :: Vous pouvez circuler !-