AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je te laisse le choix d'inventer ton propre titre ! ○ SAMUEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MODO ✿ ❝ Hamster sans coeur et doté d'un fouet !❞

avatar

✉ Lettres envoyés : 243
✉ A Vérone depuis le : 16/06/2011
✉ Adresse : Manhattan ? Rome ? Paris ? Tu veux une carte ?
✉ Activité : Protection de témoin ! Ouais flic sous couverture si tu préfères !



MessageSujet: Je te laisse le choix d'inventer ton propre titre ! ○ SAMUEL   Ven 16 Déc - 14:48


Samuel Kyle Baines

A Vérone, on le/la connait sous le nom de Samuel Baines. Il/Elle a vu le jour à New York, le 14 février, il/elle est donc âgé(e) de 23ans, et est donc Américaine. Même si cela ne se voit pas il/elle est très amoureux. Il/Elle habite de puis 2 à Vérone. Il/Elle exerce le métie de Policier. On pourrait le décrire comme 5 défauts et 5 qualités, mais cependant il/elle reste une personne adorablement détestable. Dans les ruelles de Vérone parfois on croit apercevoir Mark Salling, mais ce n'est que lui/elle.
Si tu étais un parfum: (merci de justifier un peu vos réponses) ici
Si tu étais une ville: ici
Si tu étais une musique: ici
Si tu étais un film: ici
Si tu étais un plat: ici
Si tu étais un élément climatique: ici

Tu es plutôt sucré ou salé: ici
Tu es père fouettard ou père noël: ici
Tu es plus fraise ou nutella: ici
Tu es plus noël ou anniversaire: ici
Tu es plus naturel(le) ou superficiel(le): ici
Tu es plus poème ou équation: ici

la tua lettera a Giulietta


Écris ta lettre à juliette ici. Elle doit faire minimum 15 lignes. Écris ta lettre à juliette ici. Elle doit faire minimum 15 lignes. Écris ta lettre à juliette ici. Elle doit faire minimum 15 lignes. Écris ta lettre à juliette ici. Elle doit faire minimum 15 lignes. Écris ta lettre à juliette ici. Elle doit faire minimum 15 lignes. Écris ta lettre à juliette ici. Elle doit faire minimum 15 lignes. Écris ta lettre à juliette ici. Elle doit faire minimum 15 lignes. Écris ta lettre à juliette ici. Elle doit faire minimum 15 lignes. Écris ta lettre à juliette ici. Elle doit faire minimum 15 lignes. Écris ta lettre à juliette ici. Elle doit faire minimum 15 lignes. Écris ta lettre à juliette ici. Elle doit faire minimum 15 lignes.

Tagada || Christelle

AGE: 20PRESENCE: 6/7j COMMENT AS TU CONNU LE FORUM: Bien j'étais là depuis longtemps COMMENT LE TROUVES-TU: Hideux POURQUOI CET AVATAR: Parce que je voulais changer ! DERNIER PETIT MOT: MET TOI A GENOUX !

___________________________________________

Please give me a chance...

« Ici, je veux fixer mon éternelle demeure et soustraire aux jougs d’adverses étoiles et cette chair lasse du monde. Mes yeux, un dernier regard. Mes bras, une dernière étreinte. Vous, lèvres, porte de l’âme humaine, sceller d’un baiser légitime votre éternel pacte avec le sépulcre. »



Dernière édition par Samuel K. Baines le Ven 16 Déc - 15:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODO ✿ ❝ Hamster sans coeur et doté d'un fouet !❞

avatar

✉ Lettres envoyés : 243
✉ A Vérone depuis le : 16/06/2011
✉ Adresse : Manhattan ? Rome ? Paris ? Tu veux une carte ?
✉ Activité : Protection de témoin ! Ouais flic sous couverture si tu préfères !



MessageSujet: Re: Je te laisse le choix d'inventer ton propre titre ! ○ SAMUEL   Ven 16 Déc - 14:48


l'oceano dei tuoi occhi


Il était là en train de fixer le lac. Cailloux a la main, il s’amusait a les lancés pour les voir faire des rebonds, un puis deux puis trois c’était son seul record. Trois misérable rebond sur l’eau, trois seulement. Le vent soufflait doucement sur New York, son crane fraichement rasé et sa peau légèrement bronzé du a son voyage à Miami récemment laissait sérieusement pensé que le jeune homme était attendu quelque part et pourtant non. Il aurait pu aller voir sa sœur qui habitait pas très loin d’ici, rentrer a la maison pour préparer le diner de celle qu’il protégeait et pourtant c’était tout le contraire. Il resta planté là devant le lac, les mouettes volaient se déposant sur le réverbère, criait comme s’il fallait qu’il parte. Les gens ne se doutaient pas un seul instant qu’il était perdu, car il avait toujours eu cette expression sur le visage, déterminé et ambitieux. Samuel Baines était un jeune homme de 23 ans, il avait un job qui ne dévoilait qu’a très peu de gens et il était aussi vouer à un très grand avenir.

FLASH BACK
5 octobre 2008


Monsieur Baines,
Vous êtes attendu dans le bureau du patron à 11h00 pile ne soyer pas en retard vous savez très bien comment il est !


Samuel posa le message de sa secrétaire sur son bureau. Il s’installa derrière son bureau tourna une fois en rond avec sa chaise pour se détendre puis tapa quelques mots de son futur rapport. C’était comme même un privilège d’être agent de protection à même pas 20 ans. Oui, Samuel a sauté beaucoup d’étape durant sa jeunesse. Quaterback de son collège puis de son lycée et enfin de l’université, le jeune homme avait tout pour réussir, il franchissait les obstacles avec plus ou moins de classe, montait dans l’échelle sociale en se faisant des amis proches au gradé. Il pouvait tout réussir, un seul claquement de doigt et un peu de sueur, Samuel pouvait mais Samuel ne voulait pas. Il se voyait comme ça, la derrière son bureau attendant son prochain dossier à traiter. Une protection de plus, une âme a sauvé.

« Bonjour ! Je sais je suis en retard ! » dit mister Baines en débarquant dans le bureau complètement essoufflé. Il salua son boss qui lui fit un signe à peine distinct avant de poser ses yeux sur une petite blonde qui lui tournait le dos. C’était dont elle son futur dossier, une gamine même pas majeur ? Lui avait comme même de l’ambition, défendre des hommes politique ou les aidés à disparaître mais surement pas ça. « Je suis Samuel ! » Ce dernier tendit la main à la demoiselle bien décidé à se montrer agréable, elle lui serra la main timide en baissant la tête. Sa avait toujours eu cet effet là avec les filles, il n’avait jamais compris pourquoi est ce qu’elles étaient si mal à l’aise. Plus jeune, il avait usé de ses charmes pour sortir avec des filles après tout sa marchait comme ça non ? Enfin bref, Samuel était le genre de mec qui prenait une fille un soir et qui en sortait avec une autre le lendemain c’était un rituel, une sorte de coutume chez lui. Par contre quand il s’agissait du boulot là c’était une autre affaire, il écouta tranquillement son patron parler, le dossier entre les mains à parcourir les feuilles d’un regard vif et rapide comme s’il connaissait tous les endroits ou les informations nécessaire était inscrite. Il ne se laissait jamais avoir, déjà pour un mensonge ou pour autre chose c’était si facile. Tu habites ou ? Portland ! Tu as quel âge ? 21 ans ! C’était tu tact au tact, sa marchait comme ça dans le milieu. Samuel un menteur né ? Ah oui ça c’est sur !

RETOUR AU PRESENT


Ouvrant les yeux, Samuel examina le ciel avant de sentir une main se posé sur son épaule. Il aurait pu sauter, se mettre en garde ou se préparer à une éventuelle bagarre mais il ne fit rien strictement rien. Son parfum il l’avait reconnu à des centaines de mètres, un mélange de lila avec une pointe d’abricot. Bon d’accord, il en savait rien mais cette senteur si particulière, ne lui était pas inconnu, il l’a sentait chaque matin au réveil. « Tu rentres pas ? » Une voix douce et réconfortante ce fit entendre proche de son oreille. Elena était sa protégée depuis 2 mois à présent, il l’avait connu d’abord dans le bureau de son patron puis l’avait accompagné au tribunal pour témoigner. Leur lien était fort, bien plus fort que tout ce qui l’avait pu nouer avec une de ses protégées. Samuel n’en revenait pas a tel point il pouvait s’attacher a cette petite chose de même pas 1m65. « Sa fait bizarre de rentrer ici tu sais … » Posant ses yeux vert sur Elena, il l’a vit regarder le lac. Comme lui un peu plus tôt elle prit des cailloux pour s’amuser à faire des ricochets. « Tu crois que je retrouverais ma vie d’avant à New York ? » demanda t’elle en jetant des cailloux. Il fixa un point au loin, ses yeux se perdirent dans l’horizon espérant qu’elle ne lui repose pas la question encore une fois. Samuel trouvait ça dure de devoir forcer une personne à tout quitter sous prétexte qu’elle a vu quelque chose. « Tu rentreras jamais Elena… Tu le sais… » Le visage de la jeune femme s’attrista, sa bouche tira vers le bas avant de coller son dos contre le torse de Samuel alors que les bras de se dernier s’enroulèrent autour d’elle lentement. Ils restèrent la pendant quelques secondes à fixer l’horizon…

FLASH BACK
28 juillet 2007


« Samuel ? Ta pas bientôt fini de faire l’enfant ! » cria sa mère de l’autre bout de la maison. Le jeune homme alors âgés de 18 ans fumait tranquillement sur le balcon de son jardin. Il avait vu sur la propriété des Baines, une belle demeure qui avait bien vécu. « J’ai fais quoi ? » cria t’il a son tour du haut de son balcon. Andrea dormait a point fermer dans son lit, il se retourna quelques secondes pour voir si elle n’était pas réveiller mais a croire que rien n’allait la faire dégarpir d’ici. Ils c’étaient bien amusé ensemble mais ça en restait là, rien de plus, rien de moins. De loin, Samuel adressa un signe a son beau père qui avait l’air heureux que son fils soit un tombeur puis il vit sa petite sœur alors âgée de 13 ans qui faisait je ne sais trop quoi avec son PC. De toute façon, le jeune homme avait toujours eu tendance à la trouver bizarre, hors des réalités, lui était le seul à voir tout ça a moins que ses parents aveuglé par l’amour ne voient pas qu’ils ont créé un monstre ! Pourtant sa petite sœur représente beaucoup, il avait beau dire que non mais c’était bien la seule et unique personne qui savait le cerner.

RETOUR AU PRESENT

« Et s’il me retrouve… » Elena serra les mains de Samuel autour d’elle, elle fixait toujours l’horizon comme si elle cherchait des réponses a des questions. Lui, préférait parfois ignorer ses doutes, ses peurs, il savait parfaitement que sa serait un langage de sourd. Têtue comme une mule, Elena lui avait toujours donné du fils à retordre. « Je serais là…Je suis là pour ça après tout ! » le jeune homme se détacha d’elle pour reprendre une position normale. Samuel savait pertinemment que ce genre de rapprochement ou d’attachement était mauvais. « Oui c’est vrai… » La blonde posa ses yeux dans les siens, elle se mise à sourire avant de réajuster son sac sur l’épaule. « Tu te souviens quand tu m’as apprise à tirer ? » dit-elle souriante. « Oui ! Une vraie tête de mule ce jour là ! » Répondit Samuel rieur.

FLASH BACK
15 avril 2011


« Samuel, allez !! » « Non c’est non ! On n’est pas là pour ça mais juste pour se reposer ! » Allongé sur un transat, le jeune homme ferma les yeux. Le soleil de Miami tapait agréablement sur sa peau quand à Elena elle était assise sur l’autre transat à le fixer, boudeuse. « Tu sais que tu es nul » Samuel se mit à rire avant de retirer ses lunettes de soleil puis se redresser. « Je ne vais pas t’apprendre à tirer parce qu’après tu te serviras de ça contre moi quand je refuserais un de tes caprices ! » Elena se leva, maillot de bain assez court tout comme se cheveux blond qui s’arrêtait pile en dessous de son menton, elle se posa sur le transat à coté de son garde du corps. Sa main glissa le long de son torse, déclenchant les frissons de Samuel, il se laissa faire au début puis se rallongea. « Sa marchera pas comme ça crois moi ! » dit il souriant. « Bon ok, je râle plus pendant 1 semaine, je fais le repas tout les soirs et je m’occupe de mes devoirs aussi ! » « Tu vois quand tu veux, je savais qu’ensemble on ferait un truc bien ! » répondit il triomphant. Samuel se leva puis pris sa veste à coté pour prendre son arme dans l’étui. Un neuf millimètres c’était l’un de ses meilleurs joujoux comme il appelait ça. Il regardait l’arme puis posa ses yeux sur Elena. Sans un mot, Samuel se leva avant de marcher un peu plus loin dans le jardin, la blondinette quand a elle le suivit docilement tout heureuse d’avoir encore réussis à faire flancher son protecteur. Samuel lui tendit l’arme, la saisissant Elena fit la moue finalement, elle avait un peu peur que tout ça ne dégénère. « Tu vois le truc là bas ? Pointe ton arme et tire ! » « Attend comme ça, je tire tu me dis rien d’autre ? » Dit elle surprise. Soupirant fortement, Samuel passa derrière la blonde et colla son torse contre le dos nu de la belle, il passa ses mains sur les siennes pour contrôler le tire. « Vas y appuie et attention au recule de l’arme ! » Chuchoter au creux de l’oreille, Elena frissonna doucement en sentant ses cheveux virevolter, Samuel sentait son cœur s’emballer sur ce doux contact. Sa peau était bien plus douce qu’il ne le pensait puis son odeur était un parfum de délice. Soudain, le coup de feu se fit entendre, on entendit des éclats de verre signe qu’ils avaient réussit ensemble un tire parfait. « Tu vois ce n’est pas si compliqué ! » Glissant ses mains sur les avant bras d’Elena, Samuel la vit frissonner puis il se recula. « Merci de m’avoir appris mais t’es pas un super bon prof ! » Elle était fidèle a elle-même de toute manière plus rien étonnait Samuel surtout quand il a vit s’approcher de lui. Leur lèvres se frôlèrent quelques secondes, ils se cherchaient encore pour s’amuser puis un sourire apparu sur les lèvres de la demoiselle, Samuel se mit a sourire avant de lui déposer un baiser sur la joue. « Je t’es dit quoi Elena ? Sa marche pas comma ça avec moi ! » Se reculant, le jeune homme prit son arme et s’éloigna tandis qu’elle croisa les bras heureuse de la tournure des événements…


___________________________________________

Please give me a chance...

« Ici, je veux fixer mon éternelle demeure et soustraire aux jougs d’adverses étoiles et cette chair lasse du monde. Mes yeux, un dernier regard. Mes bras, une dernière étreinte. Vous, lèvres, porte de l’âme humaine, sceller d’un baiser légitime votre éternel pacte avec le sépulcre. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Je te laisse le choix d'inventer ton propre titre ! ○ SAMUEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ❝La vie nous laisse le choix d’en faire un accident ou une aventure. ❞ CALLIE&DONOVAN
» La vie nous laisse le choix d'en faire un accident ou une aventure. - Little Shark || PAUSE
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» Laisse la force te guider [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LETTERS TO JULIET ::  :: Quai d’enregistrement :: En construction-