AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (M) LACHOWSKI ✎ j'aurais voulu te détester, t'haïr à en crever..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
elea の should i give up, or should i just keep chasing pavements?

avatar

✉ Lettres envoyés : 62
✉ A Vérone depuis le : 17/12/2011
✉ Activité : organisatrice de mariage



MessageSujet: (M) LACHOWSKI ✎ j'aurais voulu te détester, t'haïr à en crever..    Dim 18 Déc - 0:34


francisco-lachowski tumblr ✉✉ featuring. francisco lachowski
prénom prénom² nom au choix
❝ tiramisu (ou autre!) ❞



who is He?

NOM: au choix ; PRENOM(S): au choix ; AGE: vingt-quatre ans; DATE ET LIEU DE NAISSANCE: au choix ; NATIONALITE: au choix ; SITUATION: célibataire; ETUDES/METIER: au choix ; CARACTERE: impulsif, grande gueule, mystérieux, souriant, attentif, généreux.
lost in a february song

L'histoire est totalement libre, tant que vous respectez le lien, tout me convient!


don't give up because you're loved

❝ compliqué.. ❞

how to love.
« Je peux vous servir ? » La jeune femme lui offre un doux sourire, polie, comme celui qu'elle offre toujours à ses clients, question de paraître bien. « Un café et peut-être un coup de main, ce serait bien. » Haussant légèrement le sourcil, la jolie verse le café noir dans la tasse et s'installe face à lui qui, doit-elle bien se l'avouer, est loin d'être désagréable à regarder. Un sourire toujours accroché au coin des lèvres, elle passe une main dans ses cheveux et soupire, mais pas d'ennui, seulement un simple soupire parmi tant d'autres. « Et en quoi puis-je vous être utile ? » Elle ignore ce qu'il veut, qui il est et est même persuadée qu'il n'est pas la ville, du moins sa tête ne lui dit rien et pourtant, il l'intrigue, plus que quiconque autour. Peut-être est-ce ses cheveux blonds trop en bataille, peut-être est-ce la barbe de quelque jours ou ce grand sourire qui lui donne l'air d'un ange, elle l'ignore, mais elle veut en savoir plus, beaucoup plus. « Je vais peut-être avoir l'air débile, seulement je suis nouveau dans le coin et je suis carrément perdu. C'est tout moi ça, se perdre dans une petite ville mais bon, vous pourriez m'indiquer où se trouve le bar s'il vous plait ? Me le dessiner, écrire, je sais pas, mais bon. » Il semble mal à l'aise ou gêné et elle ne peut s'empêcher de rire, un rire léger, doux comme le ciel. La belle rouquine déchire avec douceur une feuille de son calepin et s'empare du stylo dans sa poche avant de gribouiller rapidement sur le papier. Au bout de quelques secondes, elle cesse, le pousse vers lui et souris, fière. « Et voilà, c'est aussi simple. Vous continuez sur la principale, puis au bout d'un moment vous tournez à gauche, ensuite à droite et puis vous y êtes. » « Merci beaucoup. » Il lève la tête vers elle et ne peut s'empêcher de fondre devant une telle beauté. De longs cheveux bruns ramenés en un chignon, de grands yeux bruns qui tournent légèrement au vers et ce sourire, cette douceur qui se lit sur son visage, elle est si belle, magnifique. « Dites, je peux vous demander autre chose ? » Les joues rosés, il se lève pour être la hauteur de la jeune femme et se gratte la tête, cherchant les mots justes. « Vous croyez que je pourrais avoir un numéro pour vous rejoindre, vous savez si je me perds ou quelque chose comme ça, vous pourriez m'aider, non ? » Il sait très bien qu'il ne se perdra pas et elle aussi d'ailleurs, mais son excuse est tellement ridicule et à la fois si adorable, qu'elle accepte, d'un hochement de tête. Attrapant le même bout de papier ainsi que le stylo, elle écris à la vitesse de l'éclair un numéro ainsi qu'un prénom, Elea-Ruth. La belle Elea-Ruth dit-on.


i've got you under my skins.
« La vue est tout de même magnifique ici.. » Il sourit, hypnotisé par la beauté des choses qui s'offre à lui. « Si seulement tu regardais le couché du soleil aussi. » Cette voix, cette voix qui, chaque fois, le fait frémir. « Peut-être, mais si je tourne le regard vers l'horizon, je te verrai plus. » Elle soupire et roule des yeux avant d'éclater de rire. « Tu peux arrêter de jouer les Roméo, c'est bon. » Il éclate de rire et passe son bras autour des frêles épaules de la jolie. « Et toi, Elea, cesse de jouer les casses-pieds. » Il n'en faut pas moins pour qu'il se retrouve sur le sol, sa bien-aimée au dessus de lui, prête à lui assener tout un coup de point. Seulement, la violence devient passion et les rires deviennent des baisers. Ils s'aiment, d'un amour peu commun, plus fort que tout, plus fort que la mer, plus fort que les hommes, plus fort que la haine. Il aura fallu un bout de papier et un café, rien de moins, rien de plus, pour qu'ils tombent éperdument fous l'un de l'autre. Doucement, elle se relève, les yeux brillants, le sourire fendu jusqu'aux oreilles. Elle ne peut faire autrement, elle ne peut se détacher cette joie du visage, comme si tout autour n'a plus d'importance, comme s'il n'y avait que lui. Que eux. À nouveau, il se rapproche d'elle, pose ses lèvres contre les siennes et profite du moment. « Je t'aime. » murmure-t-il entre deux baisers. Ils profitent de ce moment de tendresse, ne se soucie peu du reste et tant pis s'ils crèvent ici. « Et moi, je t'aime beaucoup plus. » On croirait un film d'amour à la Hollywood. Un coucher de soleil, de la passion, la beauté et pourtant, il n'en est rien. Il ne s'agit que de l'amour, du pur, du vrai, du véritable tout simplement. Un silence s'installer entre les deux tourtereaux et pourtant, aucun ne semble mal à l'aise, il s'agit d'un silence calme, doux durant lequel ils profitent du paysage, perchés au haut de la falaise. « Tu peux me promettre une chose ? » Elle murmure désormais, comme si de dire cette phrase lui coupe le souffle, comme si elle n'en à pas envie mais que c'est plus fort. La jolie ne laisse pas le temps à son prince charmant de répondre qu'elle enchaîne, une certaine inquiétude au visage. « Promets-moi que tu ne partiras jamais, que tu seras toujours là quoi qu'il arrive. » Elle croit en lui, en l'amour et tout ce qui l'entoure et pourtant, elle garde cette crainte, cette peur qu'un beau matin elle se réveille seule et qu'il en soit de même l'autre matin et le suivant et le suivant et ce jusqu'à la fin de ses jours. Le jeune homme soupire et passe la mains dans ses longs cheveux bruns, posant ensuite ses lèvres contre son front. « Je te le promets. » Ses paroles sont si sincères et en tant qu'amoureuse, elle les gobe, comme n'importe qui aurait fait.



someone like you.
« Alors tu pars, une foutue dispute suffit pour te faire disparaître ? » Elle murmure, luttant corps et âme pour ne pas faire paraitre la moindre larme, mais en vain. La tristesse la saccage, la haine ainsi que la colère brûlent en elle. Elle aurait aimé le détruire, lui hurler dessus et le retenir avec des cordes pour ne pas qu'il la quitte et pourtant, elle reste plantée là, face à lui, attendant le moment où il franchira les portes de ce bus, attendant le moment où il lui lancera un dernier regard avant de tout quitter, y compris elle. « Je crois .. je suis persuadé que c'est mieux ainsi Elea.. » Il ment, il ne voudrait que la prendre dans ses bras, la ramener chez lui et passer sa vie contre elle, mais il doit partir, il doit prendre du temps pour lui, réfléchir à sa vie et surtout, s'éloigner d'elle, malgré la douleur. « Et les promesses ? » Elle ne les retient plus, les larmes déferlent le long de ses joues, suivit du mascara, lui donnant l'air d'un cadavre, mais elle s'en fou. Elle ne veux plus briller, elle ne veut plus être jolie et tant pis ce qu'en disent les autres, l'opinion des gens n'importe peu s'il n'est plus là pour la faire vivre, pour lui donner l'envie de continuer. Doucement l'homme qu'elle aime tourne les talons, les lèvres tremblantes et avances pieds après pieds, essayant de trouver tout son courage pour embarquer dans ce bus sans même la regarder, sans flancher, mais sans réussite. Elle lui accroche le bras, le regard suppliant, les yeux malheureux. Même avec cet air de chien battu, il ne peut lui trouver d'imperfections tant elle est belle, seulement il doit être fort, il doit lui dire adieu. « Reste, je t'en supplie, je vais changer et .. je je .. » Elle arrête soudainement, frotte ses yeux, ne faisant qu'emplifier les marques de mascara et pousse un soupire qui ressemble plus à un gémissement qu'autre chose. À quoi bon parler, à quoi bon le supplier, elle sait qu'il ne reviendra pas sur sa décision. Un dernier regard, elle pleure, lui semble sur le point de fondre à tout moment et pourtant, il reste droit. « Je t'aime Elea-Ruth. » Les derniers mots. Il traverse la rue, sans le moindre regard derrière et monte dans ce bus, ce train de l'horreur qui le mènera loin, loin de sa raison de vivre.



we found love.
Les mots me manquent, j'ai l'impression d'avoir le souffle coupé depuis tout à l'heure et pourtant, je respire bien, comme toujours. Je ne sais que dire, ni comment agir, il était partit avec une grande partie de moi et en le revoyant, j'ai eu le sentiment de retrouver cette partie de moi, cette joie, ce sourire, tout ce avec quoi il était partit sans crier gare, seulement il est arrivé avec de nouveaux bagages, de nouveaux sentiments dont je ne voulais rien savoir. Haine, colère et j'en passe. Crois-moi, je voudrais lui dire que je l'aime, que je veux qu'il revienne et que tout est oublié mais j'en suis incapable. Lorsque je l'ai revu, c'est à peine si j'ai trouvé le courage de lui dire allo et ensuite, pas même de minutes après en fait, je lui articulais mes mots avec froideur, détachement, avec une putain d'allure de zombie ou de robot, un truc dans ce genre. Six mois, six mois qu'il m'avait abandonné et malgré la douleur, j'avais finis par m'habituer, j'avais finis par me dire que c'était terminé, que je devais passer à autre et au moment où j'avais finalement trouvé une porte de sortie, où j'avais réussis à m'en sortir avec brillot, il s'est pointé le bout du nez, à notre endroit de plus, la falaise. Comme s'il savait qu'il avait des chances de m'y trouver. Je ne sais pas quoi penser, je l'aime et pourtant, je le déteste. Les choses sont si compliqués, atrocement.

Elle était encore plus jolie que la dernière fois, ses cheveux avaient allongés, elle semblait si douce, encore plus qu'autrefois, ce qui, je croyais, était impossible. Je ne sais pas pourquoi je suis allé à la falaise. J'avais encore mes sacs en mains, je venais tout juste de sortir du bus et c'est le premier endroit où mes pieds m'ont guidés, puis évidemment, elle était là. Les pieds dans le vide, les cheveux au vent, toujours avec une bouteille de jus de pomme à la main, son préféré. À la voir, je me suis tout de suite demandé ce qui m'avait prit, pourquoi j'étais partis comme ça, pourquoi j'avais joué les cons alors que j'avais, à mes cotés, la femme la plus belle et la plus merveilleuse qu'il soit. Encore aujourd'hui, je me le demande. Il parait que dans les vies, on finit par se pardonner nos erreurs, ils disent que ce sont elles qui nous font vieillir, qui nous font réaliser des choses et pourtant, c'est carrément tout le contraire. Je pourrai jamais me pardonner un truc du genre, je pourrais jamais vieillir en me disant que j'ai brisé deux cœurs, soit le mien et surtout, le sien, bien entendu. Elle était tellement distante lorsque je lui ai adressé la parole et je comprend, je comprend cette froideur, mais j'ai tout de même éprouvé un haut le cœur, un dégout de moi-même vous voyez. Si je suis revenu, c'est pour elle et rien d'autre et je ferai tout en mon possible pour la ravoir, coute que coute. Puis, l'amour n'est-il pas plus fort que tout?




Dernière édition par Elea-Ruth Hamilton le Lun 19 Déc - 2:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elea の should i give up, or should i just keep chasing pavements?

avatar

✉ Lettres envoyés : 62
✉ A Vérone depuis le : 17/12/2011
✉ Activité : organisatrice de mariage



MessageSujet: Re: (M) LACHOWSKI ✎ j'aurais voulu te détester, t'haïr à en crever..    Lun 19 Déc - 2:12

scénario terminé, libre et très attendu!


Coucou, oh toi invité! I love you
Merci à toi d'avoir accorder ton temps au scénario, ça fait plaisir..

Je voudrais une personne plutôt active, 4j/7 me suffiront amplement. En ce qui concerne le rp, j'aimerais au moins un rp par semaine, ça serait super, pour les lignes, le règlement impose dix lignes, qui me vont parfaitement bien et je ne voudrais pas une personne qui écrive un rp bourré de fautes, bonpatron est là pour vous aider.. I love you L'avatar n'est pas négociable, mais si ne vous pouvez vraiment pas l'encaisser mais je ne pense pas puisqu'il a une belle bouille d'ange, je suis toute ouïe pour vos propositions, mais je me permets de refuser la célébrité si elle ne me plait pas.. Arrow
Si vous avez des questions, n'hésitez surtout pas à m'envoyer des mps, j'aime être harceler..
PS: Celui qui prendra mon scénario, bah je le vénérerais et je lui ferais un beau temple en smarties et au chocolat ainsi qu'une soirée plutôt mouvementée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✉ Lettres envoyés : 10
✉ A Vérone depuis le : 22/12/2011
✉ Activité : Ecrivain



MessageSujet: Re: (M) LACHOWSKI ✎ j'aurais voulu te détester, t'haïr à en crever..    Jeu 22 Déc - 16:11

Veux-tu m'épouser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elea の should i give up, or should i just keep chasing pavements?

avatar

✉ Lettres envoyés : 62
✉ A Vérone depuis le : 17/12/2011
✉ Activité : organisatrice de mariage



MessageSujet: Re: (M) LACHOWSKI ✎ j'aurais voulu te détester, t'haïr à en crever..    Jeu 22 Déc - 16:33

OUI OUI OUI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✉ Lettres envoyés : 10
✉ A Vérone depuis le : 22/12/2011
✉ Activité : Ecrivain



MessageSujet: Re: (M) LACHOWSKI ✎ j'aurais voulu te détester, t'haïr à en crever..    Jeu 22 Déc - 16:43

Trop bien
On va faire des bébés trop parfaits, parce que Francisco et Karen

Anyway, j'espère que le pseudo te plait (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elea の should i give up, or should i just keep chasing pavements?

avatar

✉ Lettres envoyés : 62
✉ A Vérone depuis le : 17/12/2011
✉ Activité : organisatrice de mariage



MessageSujet: Re: (M) LACHOWSKI ✎ j'aurais voulu te détester, t'haïr à en crever..    Jeu 22 Déc - 16:45

Han non mais trop que oui, ils seront tout beau What a Face
J'adore ton pseudo, ne t'en fait pas I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✉ Lettres envoyés : 10
✉ A Vérone depuis le : 22/12/2011
✉ Activité : Ecrivain



MessageSujet: Re: (M) LACHOWSKI ✎ j'aurais voulu te détester, t'haïr à en crever..    Jeu 22 Déc - 17:24

Yeaaah !
Alors, je préviens, ça fait deux mois que je n'ai pas RP, donc je suis un peu rouillée, et ça fait longtemps que je n'ai pas joué un garçon, donc ça risque d'être moyen au début... Désolée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elea の should i give up, or should i just keep chasing pavements?

avatar

✉ Lettres envoyés : 62
✉ A Vérone depuis le : 17/12/2011
✉ Activité : organisatrice de mariage



MessageSujet: Re: (M) LACHOWSKI ✎ j'aurais voulu te détester, t'haïr à en crever..    Jeu 22 Déc - 18:10

C'est pas grave, ne t'inquiète pas. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (M) LACHOWSKI ✎ j'aurais voulu te détester, t'haïr à en crever..    

Revenir en haut Aller en bas
 

(M) LACHOWSKI ✎ j'aurais voulu te détester, t'haïr à en crever..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ~~Honney~~ J'aurais voulu une vie plus mielleuse...
» j'aurais voulu vous dire à très bientôt mais je vous dirais juste au revoir mes amis ♥
» J'aurais voulu être un artiste... Mais je SUIS un artiste !
» J'aurais voulu être un artiste
» Zoé • J'aurais voulu tourner la page mais la page ne veut pas se tourner

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LETTERS TO JULIET ::  :: Le passeport de votre ami ?-